Historique

L’ostéopathie a été développé par Andrew Taylor Still, un médecin et chirurgien aux Etats-Unis d’Amérique dans le milieu des années 1800, qui créa la première école indépendante d’ostéopathie en 1892.AndrewTaylorStill-B-W

Présentation

 

L’ostéopathie : une science, un art, une philosophie.

Science : elle se base sur les notions d’anatomie, de physiologie, de biologie, mais aussi sur les disciplines médicales (neurologie, cardiologie, rhumatologie…) donc sur les mêmes principes et concepts que la médecine et les sciences de la santé.
Art : chaque traitement est presque toujours différent de celui d’une autre personne qui consulterait pour le même problème, ceci faisant qu’elle n’est pas rigide, statique et fixe; car le travail se fait sur la cause et non sur le symptôme présenté par le sujet.

Philosophie : car elle envisage toujours l’être humain dans son ensemble, dans son environnement. Elle englobe toute la personne, aussi bien l‘aspect physique que l’aspect émotionnel et l’aspect spirituel de la personne, le traitement ne se limitera pas à traiter le symptôme et la douleur, mais tiendra compte de plusieurs éléments qui auront été fournis par l’anamnèse (profession, mode de vie, activités…).

Concepts

 

Les grands principes de l’ostéopathie reposent sur le concept élaboré et énoncé par son fondateur le Dr Andrew Taylor STILL :

 “La structure gouverne la fonction”

Ce principe très biomécanique s’établit dans le cadre d’une inter dépendance structure – fonction s’appuyant sur la notion fondamentale de globalité.

« Une entité organique fonctionne correctement si sa situation dans un espace tridimensionnel et ses paramètres de mobilité sont normaux ».

 “L’unité du corps humain”

Le corps humain est un tout. Il concentre os, articulations, muscles, fascias, vascularisation et innervation. Par interrelation, l’atteinte de l’un de ces éléments entraîne des perturbations sur l’ensemble des autres parties.

 “La loi de l’artère est suprême”

La libre circulation du sang assure l’intégrité des systèmes de l’organisme et garantit ainsi l’homéostasie.

 “La capacité d’auto guérison”

Le corps a compétence pour élaborer et fabriquer ses propres substances pour lutter contre les maladies et les troubles toxémiques, cela dans un espace environnemental cohérent. Les principes d’adaptation et d’immunité corporelle dépendent de l’intégrité des mécaniques du corps.

La démarche de l’ostéopathe consiste donc à :

bullet rétablir les équilibres mécaniques et physiologiques de son patient,
bullet l’aider à trouver et éventuellement résoudre ces difficultés d’un autre ordre, en l’orientant vers les aides adaptées.

La démarche de l’ostéopathe consiste donc à :

bullet rétablir les équilibres mécaniques et physiologiques de son patient,
bullet l’aider à trouver et éventuellement résoudre ces difficultés d’un autre ordre, en l’orientant vers les aides adaptées.

Cliquer sur ce lien si vous souhaitez savoir ce que l’ostéopathie peut vous apporter.